Témoignages par la photo: « Images d’Algérie » de Pierre Bourdieu (1958-1960)


Témoignages par la photo

« Images d’Algérie » de Pierre Bourdieu (1958-1960) 

 

Le sociologue Pierre Bourdieu  a pris des photos, deux ans avant l’indépendance de l’Algérie (1958-1960) Il était un appelé du contingent et il a ensuite enseigné à Alger. Son regard n’est pas celui de quelqu’un d’ébahi, sous l’effet de l’exotisme recherché par d’autres. On sent déjà le regard de celui qui va devenir un homme de terrain, un sociologue. Son livre sur le déracinement de la paysannerie algérienne, avec Abdelmalek Sayad est annonciateur de grands travaux, un peu ce qu’a fait Jean Duvignaud à Chebika, en Tunisie. Pierre Bourdieu ( 1930-2002) n’a pas pris des photos d’identité de femmes algériennes comme l’a fait Marc Granger, photographe de l’armée. Il a agi seul, de manière subjective pour capter une société pleine de contradictions, comme cette photo de femme avec haik en vespa. Ces photos constituaient un tournant dans la perception de la société algérienne, loin des clichés et cartes postales style « Ouled Naiels »

Ces photos ont fait l’objet d’expositions post mortem.  

Bab edd’Art

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager :

A propos de l'auteur

Bab edd'Art Magazine

Bab edd'Art Magazine

Bab edd'Art est la porte d'entrée pour accéder aux mille facettes de la culture algérienne.

Vos commentaires