« Raconte-Arts » ; un festival hors du commun – Programme de la 12ème édition


affiche

12ème édition du festival Raconte-Arts, du 24 au 31 juillet à Iguerssafene (Daîra de Bouzeguene) 

En 2004, à At Yani, vit le jour un festival sous le thème de la fenêtre du vent. Son objectif : conter l’art par delà toutes les contrées…

L’idée est celle de trois amis ; feu Salah Silem ancien graphiste à l’ENAG, Hacène Metref, conseiller jeunesse à la direction de la jeunesse et des sports de Tizi-Ouzou et Denis Martinez artiste peintre, ancien professeur à l’école des beaux arts d’Alger. Ils partent du constat que les grands événements sont très souvent l’apanage des grandes villes, par conséquent, peu accessibles pour ceux habitant hors des villes. Grâce à Raconte-Arts, l’Art s’invite dans les bourgades les plus reculées de la Kabylie, il vient à la population et non l’inverse. Ainsi, chaque année pendant une semaine un village sort de sa léthargie.

Le premier jour de chaque édition, Denis Martinez commence sa performance sur les parois d’un lieu central du village (une fontaine, une tajmait…) avec ce qu’on appelle le point inaugural. Ce dernier est tracé par une personnalité marquante du village, généralement le doyen ou la doyenne. À partir de là, et durant toute la semaine Denis poursuit le tissage de sa toile toute en symboles. Le festival est ainsi ouvert.

 

S’en suit une semaine au programme riche et varié fait de conférences, de tables rondes, de concerts, de nuit du conte, de déambulation nocturne et d’ateliers (écriture, cirque, masques, musique…) Mais ce qui fait la particularité de raconte-arts c’est surtout la spontanéité dont il est ponctué, car les plus beaux moments sont souvent ceux que l’on n’a pas prévu…

 

Ce festival indépendant et hors du commun, sillonne la Kabylie depuis déjà plus de 12 années et porte une grande dimension humaine car il se crée une communion entre racontaristes et villageois, Hacène Metref vous dirait : « A raconte-arts nous sommes sous Laanaya (bienveillance) des habitants ». En effet, Raconte-arts travaille principalement avec l’aide des comités et associations de villages qui veillent à ce que tous les participants soient pris en charge. Certains logent chez l’habitant, d’autres dans de vieilles maisons traditionnelles. Les cafés qui sont habituellement réservés à la gente masculine sont pris d’assaut par les participants, hommes et femmes, venant de villes ou de pays différents.

 

Raconte-Arts, très peu subventionné travaille avant tout avec les moyens du cœur, arrive à drainer du monde, à susciter des vocations et à bousculer gentiment le quotidien d’habitants qui se montrent à chaque édition plus accueillants et généreux les uns que les autres. Raconte-Arts se pérennise aussi grâce aux artistes et à tous les maillons de sa chaîne qui ne cesse de s’allonger d’année en année, preuve que l’art et la culture sont des catalyseurs de sociétés

 

Après At Yani, Ouadhias, Taourirt Mokrane, Wizguen, Ait Smail, Ighil Bouamas… Raconte-Arts posera cette année son baluchon à Iguerssafene (Daîra de Bouzeguene) du 24 au 31 Juillet et aura pour thème « L’esprit de Tajmaât réinventé ».

Et comme on aime le dire, Raconte-Arts ne se raconte pas, il se vit… Pour les plus curieux d’entre vous, le programme est juste en dessous de la vidéo !

 

 

Vendredi 24 juillet :

-Ouverture officielle du festival : Place centrale du village 18h
*Prise de parole
*Point inaugural de l’intervention in situ de Denis Martinez
*Vernissage de l’expo-photos de Sid Ahmed Semiane ( SAS )
– Cinéma : « Fatma Nsoumeur» de Belkacem Hedjadj Ecole primaire 22h
-Soirée Diwan avec la troupe Diwan gnawa de Blida du maâlem Behaz Ecole primaire 00h
Samedi 25 juillet :
-Ateliers 10h
-Conférence animée par Maamar Farah: « 48 ans de journalisme de la presse du parti unique à la presse privée. Témoignage d’un journaliste » Foyer de jeunes 17h
-Conférence animée par Said Sadi : « Avril 80 : acquis et questionnements »
Foyer de jeunes 18h
-Cinéma : « Arezki, l’indigène » de Djamal Bendedouche Ecole primaire 22h
– Soirée Diwan avec la troupe Karkabou El Ouahat de Ouargla Ecole primaire 00h

 

Dimanche 26 juillet :
-Ateliers 10h
-Forum 1 « La place de tajemait dans la modernité » :
*Projection documentaire sur tajemait réalisé par Abderrahmane Krimat
*Série de communications en rapport avec la thématique du forum 1 (voir thèmes plus loin)
*Table ronde : « Les projets associatifs autonomes et structurants annonciateurs d’une vraie société civile: cas d’école » avec les représentants des associations RAJ, Amusnaw, Relais et Solidarité,Réseau Wassila, Café littéraire de Bejaia, Adrar N Fad, Etoile du sud, LACD et Comité de village d’Iguersafene.
Tajmaat du village (agora) 16h
-Soirée cinéma :
*Projection documentaire : « Slimane Azem, une légende de l’exil » de Rachid Merabet
*Projection documentaire : « Hnifa » de Ramdane Iftini
Foyer de jeunes 21h
-Concert oralité et transmission avec les femmes du village Iguersafene et Tighri Uzar
Ecole primaire 23h

 

Lundi 27 juillet :
-Ateliers 10h
-Communication présentée par Julien Barret : « Quelle évolution pour la langue française ? »
Foyer de jeunes 17h
-Table ronde : « Y a-t-il une place pour la littérature de graphie française en Algérie ?» avec la participation de Nadia Sebkhi (directrice de Livresq), Hend Sadi (auteur), Mohamed Djebli (universitaire) et un spécialiste de la littérature algérienne (sous réserve) Foyer de jeunes 18h
-soirée cinéma :
*Projection documentaire : « Cheihk El Hasnaoui » de Larbi Cherif abderrazak
*Projection documentaire : « Kamal Hamadi, ger inzizen » de Larbi Cherif Abderrazak
Foyer de jeunes 21h
-Pièce théâtrale : « Zehrat eddar » présentée par la troupe tunisienne de l’association Jeunes artistes
Ecole primaire 23h

 

Mardi 28 juillet :
-Ateliers 10h
-Forum 2 « Le patrimoine et l’écologie au centre du développement durable » :
*Projection documentaire : « Décharge interdite » réalisé par nos stagiaires en cinéma et leur formatrice Christine Fassanaro
*Série de communications en rapport avec la thématique du forum 2 (voir thèmes plus loin)
Foyer de jeunes 16h
-Monologue : « El oued el oued » présenté par Cahina Bari Foyer de jeunes 19h
-Spectacle sonore : « Tighri n lebhar » présenté par Myriam Hamani accompagnée par un ensemble musical
Ecole primaire 22h
-Nuit du conte (coordination Jorus Mabiala)
conteurs : Mohamed Adi Bouafia, Cahina Bari, Kada Bensmicha, Athmane Agoudjil, Mzoughi Yousra (Tunisie), Nassim Alwan (Liban), Djazia Ait Kaki
Plein air 23h

 

Mercredi 29 juillet :
-Ateliers : -Récital : « Les nouvelles tendances musicales et poétiques de la jeunesse (slam, rock, reggae, flamenco, folk, gnawi…) Champs privé 17h
-Déambulation nocturne à la bougie à travers les artères du village 22h
-Concert animé par les Pigeons Voyageurs d’Afrique (groupe africain) et Akli D
Ecole primaire 00h

 

Jeudi 30 juillet
-carnaval Ayred ouvert par la performance « Nous sommes là parce que nous pouvons être là » Paroles et percussion sur trois futs avec Denis Martinez, Mohamed Bahaz et Koceila Kebiri 10h30
-Forum 3 : « La guerre d’Algérie revisitée »
*Projection court métrage : « Concerto pour deux mémoires » réalisé par Mbarek Menad
*Série de communications en rapport avec la thématique du forum N° 3 (voir thèmes plus loin)
Foyer de jeunes 16h
– projection documentaire « plus jamais peur » en présence du réalisateur tunisien Cheikh Mourad
Foyer de jeunes 21h
– Concert animé par le groupe Debza et Chikh Sidi Bemol Ecole primaire 23h

Vendredi 31 juillet :
– Ateliers 10h
– Restitution des Ateliers 16h
– Spectacles de rue « les arts s’emparent de la cite » sur toutes les placettes et sites du village 18h
– Clôture de l’intervention in situ de Denis Martinez avec la participation des Khouane d’Iguersafene 22h
– Gala de clôture avec Rabah Inasliyen, Sidi Bemol, Akli D, Malek Bachi, Malik kazoui, Karim Djerroud, Abdelhak Sahel, Kenza Enni, Riadh et la chanteuse Aldjia 00h

Programme des communications
Forum 1 (coordination Rachid Oulebsir)
-Mohand Arezki Ferrad : «La place de tajmaat entre hier et aujourd’hui »
– Azzedine Kinzi : « Tajmaat kabyle : cadre social et juridique de la vie citoyenne villageoise, entre le passé et le présent »
-Houria Abdennebi : « Sécurité alimentaire des communautés villageoises à travers les kanouns des assemblées de village »
-Akli Moussouni : « Comment tajmaat puisse t elle contribuer à la sauvegarde des moyens d’existence de la société »
-Said Bouterfa : « Tajmaat conseil de village ou organisation politico-économique ? »
-Mohand Larbi : « l’inter échange entre les deux rives de la Méditerranée »
-Hamid Bilek et Hacène Hallouane : intervention libre
Forum 2 :
-Hadi Dadene : « Ouargla à travers l’histoire »
-Mohand Oussalah Messaoudene : « La diversité floristique et forestière de l’Akfadou »
– Aissa Moali: « L’importance de la faune dans le massif forestier de l’Akfadou »
-Abdelghani Akdim : « Iguersafene aux interfaces du développement durable »
-Mohamed Kebieche : « Santé et environnement »
-Arezki Hamoum : “ La gestion durable et participative des déchets dans les villages de la wilaya de Tizi-Ouzou »

Forum 3 :
-Zinnedine Kacimi : « Quelques spécificités de la révolution algérienne »
-Zoulikha Benkadour : “Ils nous ont trahi, témoignage d’une moudjahida”
-Daho Djerbal : « La guerre d’Algérie vue d’Algérie »

1|6 "Raconte-Arts" ; un festival hors du commun - Programme de la 12ème édition

Partager :

A propos de l'auteur

Ousmer Ouerdia (Doudouche)

Ousmer Ouerdia (Doudouche)

Ses passions sont nombreuses: écriture, photographie, chant, radio... c'est grâce à elles qu'elle s'épanouit et c'est en elles qu'elle puise son énergie. Bref ! C'est une touche-à-tout, une passionnée de la vie !

Vos commentaires