ISTIKHB’ART – L’art algérien revisité du 6 au 13 juin à Médéa


Après le succès de sa première édition, le mouvement « ISTIKHB’Art » fait son grand retour cette année sous le thème « LEMEDL’Art », du 6 au 13 juin au Musée des Arts et Traditions Populaires de Médéa.

Affiche officielle de l'événement Istikhb'Art
Affiche officielle de l’événement Istikhb’Art

 

Portant le slogan de « prélude d’une nouvelle vague artistique« , le mouvement « Istikhb’Art » est un concept novateur qui a pour ambition d’allier la culture authentique locale à la nouvelle scène algérienne, dans le but de mettre en avant les traditions ancestrales tout en sortant des sentiers battus.

Après une première exposition à succès au printemps dernier, « Istikhb’Art » voit grand et décide de remettre ça, en imaginant « LEMEDL’Art » qui comme son nom le sous-entend, est un événement qui tend à rassembler et à partager l’art.

LEMEDL’Art « mettra en exergue l’attachement au patrimoine avec un aspect synergique et un esprit de pluralité, englobant une réflexion artistique qui confondra la photographie, la peinture, la sculpture et le Graffiti », est-il annoncé.

Pour ce faire, une sélection ambitieuse d’artistes visionnaires, engagés et passionnés animeront de nombreuses activités. Au programme :

  • Une exposition qui s’étendra du 6 au 13 juin 2015.
  • Deux workshops s’articulant autour du « Street Art-Graffiti » animé par l’artiste Nachida SOUILAMAS et de la « Photographie et l’art de la construction d’images » animé par Houssem MOKEDDEM qui se dérouleront du 06 au 08 Juin 2015, sur les lieux de l’exposition.
  • Des sorties photographiques post-workshops qui mettront en pratique les connaissances acquises lors des ateliers.

Tout artiste algérien pourra avoir l’opportunité de participer à cet événement en exposant 4 de ses œuvres, et ce en présentant sa candidature ici avant minuit.

Pour plus d’informations, veuillez vous rendre sur la page Facebook d’Istikhb’Art ou sur celle de l’événement.

 

Partager :

A propos de l'auteur

Lyes Aissaoui

Lyes Aissaoui

22 ans et des poussières d'étoiles, libre comme un pingouin empereur d'Afrique australe, passionné par les mots consensus, processus et par Elisa Delajungle. Ce polytechnicien à ses heures perdues, sera un relais entre vous et le monde de l'art et de l'événementiel en Algérie.

Vos commentaires