Décès de Warda al-Jazairia 


 

L’étoile qui illuminait l’Orient 



Warda al-Jazairia est née en France en 1940 d’un père algérien et d’une mère libanaise. Elle a évolué très jeune dans un milieu d’artistes puisque son père Mohamed Ftouki, originaire de Souk Ahras, détenait un cabaret, le Tam Tam. A quatorze ans, déjà, elle enregistre un disque chez Pathé Marconi. En pleine guerre de Libération, en  1958, elle part à Beyrouth, la Suisse de l’Orient. A l’indépendance de l’Algérie, elle rentre dans le pays de son père. Là elle épouse un officier. Elle ne va plus chanter jusqu’au jour où le président Boumediene la sollicite pour chanter à l’occasion du 10eme anniversaire de l’indépendance. Ce come back  est salutaire pour sa carrière, mais pas pour sa vie personnelle car elle va divorcer. Elle part alors au Caire pour une longue carrière. Elle succède alors à Oum Kaltoum.  Elle joue dans plusieurs films et enregistre plusieurs albums. Malgré sa maladie et ses détracteurs, depuis quelques années, elle a continué à chanter.  Elle a chanté l’amour, la patrie. Sans discontinuer.

 

Babeddart 

 

 


le Jeudi 17 Mai 2012. Cet article a été lu 1688 fois.


Ajouter un commentaire





Soyez le premier à commenter cet article.